Comment fais-tu l'amour,  Cerise ?


Création scénographique, Fabrication décor, Montage.

Création lumière, montage, régie, suivie technique.

Fiche Technique de Tournée.


 

 

Le scénario du spectacle est le suivant: Londres, Michael Huggins, agent immo- bilier, célibataire désinvolte n’attend plus rien de la vie, ni des femmes, sinon ceci : beaucoup de femmes. Une petite française, mariée et mère, va faire brusquement lui faire découvrir le sentiment amoureux.


L’ambiance générale de la pièce se partagera entre deux genres théâtrales : le tragique et le comique.


 

Plan scénographie // Plan de construction


Esquisse // Maquette // Construction Décor

Montage du décor // Transformation de l'espace

Teaser du spectacle

 

 

 

Un des points forts résulte d’une caractéristique redondante dans chaque protagonistes largement développé chez Cerise (la pièce maîtresse de l’histoire). Il s’agit de l’enfermement, de la stérilisation, de l’ordre. D’un point de vue mise en scène, c’est « Jean Claude », le garde qui illustre la règle, la loi et le devoir.

Son identité est renforcé par l’existence de deux guérites à cour et à jardin, qui illustre le droit d’entrée, la douane. D’un point de vue scénographique, c’est l’élément « bocal » qui est présent. Des étagères au lointain sont remplies de bocaux tous étiquetés.

 

Autre que la manie et l’occupation de Cerise à stériliser ses légumes et répertorier ses biens, cet objet contient une dimension symbolique forte. Cet « objet » sera utilisé par les comédiens tout le long du jeu.

 

Création Lumière

Article de journal

Article du Dauphiné Libéré
Article du Dauphiné Libéré

Compagnie XYZ   

http://www.compagniexyz.com/

 

Mise en Scène et Adaptation : Sylvain Rochex

Distribution : Marie-Aude Barrez, Sylvain Rochex, Sébastien Joly, Barbara Gay, Lucille Payen et Adrien Theresette
Scénographie : Aurélia Gonthier

Création Lumière / Régie : Aurélia Gonthier
Création costumes : Noémie Payen
Maquillages : Marie-Aude Barrez
Musiques Originales : Lucille Payen
Musiciens : Cécile Lallement, Félix Tarantini, Delphine Dugast et Yannick Corre

Photographie : Ulysse Lefbvre